La France évalue le marché des jeux illégaux en ligne à 1,5 milliard d’euros par an

0
6
Casino en France

L’Autorité Nationale des Jeux (ANJ), avec PwC (PricewaterhouseCoopers), révèle que le marché illégal des jeux en France s’élève à environ 1,5 milliard d’euros annuellement. Ce chiffre représente plus de 10 % du total des paris dans le pays. L’étude, menée entre janvier et mars 2023, a identifié 510 sites de jeux illégaux. Parmi eux, 21 sites génèrent 60 % du trafic illégal. Une majorité de 79 % des revenus de ces jeux provient de joueurs à haut risque. Face à cette situation, l’ANJ a bloqué plus de 300 sites l’année dernière. Elle envisage des mesures plus strictes contre les opérateurs illégaux, notamment ceux basés à Curaçao ou à Chypre. L’objectif est de protéger les consommateurs et de préserver l’intégrité du marché légal des jeux en France, qui a enregistré un record de 12,9 milliards d’euros de GGR en 2022.

L’ampleur du marché illégal en France

Une récente étude menée par l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) et PwC (PricewaterhouseCoopers) révèle une réalité troublante. Le marché des jeux d’argent illégaux en France est estimé à 1,5 milliard d’euros par an. Ce chiffre représente plus de 10 % du total des paris effectués dans le pays.

L’enquête, conduite de janvier à mars 2023, a mis en lumière 510 sites de jeux illégaux. Parmi eux, 21 sites se distinguent, générant 60 % du trafic illégal. Ces activités clandestines contribuent à hauteur de 748 millions à 1,5 milliard d’euros au marché des jeux. Ce montant équivaut à 5 à 11 % du marché global des jeux en France, qui a atteint un record de 12,9 milliards d’euros en 2022.

Ces chiffres alarmants démontrent l’importance et l’urgence d’agir contre ce phénomène. Ils mettent en évidence la nécessité d’une régulation accrue pour protéger les consommateurs et l’intégrité du marché légal des jeux.

Prédominance des joueurs à haut risque dans le marché illégal

Le marché illégal des jeux en France est majoritairement alimenté par des joueurs à haut risque. Ces derniers représentent 79 % des revenus générés par ces activités illicites. L’étude de l’ANJ et PwC révèle que ces joueurs sont attirés par plusieurs facteurs. Parmi eux, l’absence de limites de mise se distingue. Cela leur permet de parier sans restriction. De plus, il n’y a pas de vérification d’identité sur ces plateformes. Cela facilite l’accès aux jeux pour des individus qui, autrement, seraient peut-être exclus.

Un autre attrait majeur est l’espérance de gains plus élevés. Ces plateformes illégales offrent souvent des promesses de récompenses plus importantes. En outre, elles proposent une gamme de jeux plus large et variée. Cela inclut des jeux de casino en ligne et des machines à sous. Ces jeux sont particulièrement populaires et représentent environ 50 % du trafic sur ces sites illégaux.

La moitié des sites illégaux identifiés sont enregistrés à Curaçao. Cette juridiction est connue pour ses régulations de jeu plus laxistes. Ce qui, à son tour, facilite l’exploitation de ces plateformes illégales. L’impact de ces joueurs à haut risque sur le marché illégal est donc significatif. Il représente une préoccupation majeure pour les régulateurs et souligne l’importance des mesures de lutte contre le jeu illégal.

Mesures et actions de l’ANJ contre le jeu illégal

L’ANJ intensifie la lutte contre le jeu illégal en France. Plus de 300 sites ont été bloqués en un an. Cette action vise à réduire l’accès aux plateformes illégales. L’ANJ cible les opérateurs basés à Curaçao et Chypre. Ces sites opèrent souvent impunément. Le régulateur prévoit de rapporter ces activités aux autorités judiciaires. Des poursuites pénales pourraient être engagées.

L’ANJ alerte également les éditeurs de logiciels et les fournisseurs d’hébergement. Cette démarche vise à perturber l’infrastructure des sites illégaux. Les prestataires de services de paiement sont aussi dans le viseur. L’objectif est de bloquer les transactions financières vers ces opérateurs.

Parallèlement, l’ANJ renforce la coopération internationale. Elle échange des informations et meilleures pratiques avec ses homologues européens via le GREF (Gaming Regulators European Forum). Enfin, l’ANJ mène des campagnes de sensibilisation. Elles visent à informer le public sur les risques du jeu illégal. Ces initiatives reflètent l’engagement de l’ANJ à protéger les consommateurs et à préserver l’intégrité du marché légal des jeux.

Croissance record du marché légal des jeux en France

Malgré le défi posé par le jeu illégal, le marché légal des jeux en France a enregistré une croissance impressionnante en 2022. Le chiffre d’affaires global des jeux a atteint un record de 12,9 milliards d’euros. Cette hausse représente une augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente. Le secteur en ligne a joué un rôle majeur dans cette croissance. Il a contribué à hauteur de 2,17 milliards d’euros.

Les paris sportifs en ligne, le poker et les courses hippiques ont été les principaux moteurs de cette progression. Cette performance remarquable témoigne de la vitalité et de l’attractivité du marché légal des jeux en France. Elle souligne aussi l’efficacité des régulations mises en place pour encadrer le secteur. Ces résultats positifs confirment l’importance de continuer à lutter contre le jeu illégal. Ils encouragent à renforcer les mesures de régulation pour assurer un environnement de jeu sûr et équitable pour tous les participants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici